Sandstorm – Une plateforme open source pour votre cloud personnel

Comme vous le savez, j’aime bien maîtriser mes outils. Je n’aime pas être dépendant d’un système ou l’autre. J’ai, enfin, franchi le pas et j’ai acheté (ou plutôt loué) un serveur pour transférer mes sites, mais aussi pour pouvoir tester des applications en conditions réelles. Je vais donc vous parler de Sandstorm qui permet de faire un sacré pas dans le monde du serveur et du testing.Sandstorm 2016-03-16 08-32-04

Sandstorm est synonyme d’auto-hébergement. C’est une solution opensource qui permet d’installer “en sécurité” des applications en 1 clic. Rien de plus simple.

Sandstorm App Market 2016-03-16 08-31-11Tout d’abord, j’ai pris un serveur dédié. On m’en a proposé plein tous plus beau les uns que les autres mais à chaque fois indisponible pour les commander.

ikoula

Je me suis donc rabattu sur Ikoula. Non pas qu’ils sont moins bons, mais surtout qu’ils avaient un serveur disponible et en plus dans mes prix (surtout pour mes tests). J’ai pu avoir un serveur “GREEN FISH” pour 5 € / mois. Pour le moment il me suffit largement. Je peux maintenant vous parrainer, si vous souhaitez avoir des mois gratuits (contactez-moi)

Après quelques jours pour la livraison, je me suis lancé. Installation du serveur et installation de sandstorm.

J’y reviens donc. Sandstorm s’installe en 1 ligne de commande :

curl https://install.sandstorm.io | bash

Une fois installé et configuré, vous avez donc accès à votre sandstorm. Il est vide dans un premier temps, mais vous allez pouvoir installer des applications comme moi

Apps · vcn.sandcats.io 2016-03-16 09-11-21

Pour le moment, il y a 53 applications. Les voici avec un petit descriptif :

  • Wekan – kanban board
  • Etherpad – Éditeur de documents collaboratifs
  • Rocket.chat – Application de Chat
  • Davros – Stockage de fichiers
  • Ethercal – Éditeur de tableaux collaboratifs
  • Draw.io – Éditeur de Diagrammes
  • FileDrop – Partage de fichiers
  • Hacker Slides – Création et présentation de slides
  • SandForms – Formulaires
  • Quick Survey – Sondages
  • Text Editor – Éditeur de texte
  • PermaNote – Prise de notes
  • Brainstorm – Comme son nom l’indique – de la prise de note pour du brainstorming
  • Idea Otter – Tracking d’idées
  • Contact Otter – CRM personnel
  • Giftr – Liste de souhaits, d’achats en mode collaboratif (qui achète quoi)
  • Go – Un jeu de Go
  • Gogs – Serveur GIT
  • Dillinger – Éditeur Markdown
  • NodeBB – Forum
  • EtherDraw – Dessiner en mode collaboratif
  • Meteor Blocks – Editeur pièce 3d (type minecraft)
  • Scrumblr – Tableau Kanban
  • DokuWiki – Wiki documentaire
  • HLedger Web – Comptabilité personnelle
  • Radicale – un calendrier et une gestion de vos contacts
  • HummingBird – Tracking en temps réel de vos visiteurs
  • Cryptag – Stockage chiffré
  • Paperwork – Prise de notes
  • GitWeb – Serveur GIT
  • Piwik Web Analytics – Équivalent de Google Analytics
  • Laverna – Prise de notes
  • Let’s Chat – Application de chat
  • BrowserQuest – Jeu de rôle
  • Groove Basin – Lecteur de musique
  • ShareLaTeX – Éditeur LaTeX
  • Framadate – Logiciel pour choisir des dates ou faire des choix
  • Roundcube – Client Mail
  • Apache Wave – Éditeur de documents
  • GitLab – Serveur GIT
  • Ghost – Plateforme de blog
  • IPython Notebook – Environnement de prise de notes interactif
  • MediaWiki – Wiki
  • Telescope – Social News
  • MediaGoblin – Partage de Médias
  • Game of Y – Encore un jeu
  • Simple Todos – Todo list
  • Lychee – Album Photos
  • Acronymy – Jeu de mots
  • Duoludo – Jeu de plateformes
  • HackerCMS – CMS en Markdown
  • WordPress – On ne le présente plus
  • Tiny Tiny RSS – Lecteur de flux rss

C’est déjà pas mal pour s’amuser.

Comment fonctionne sandstorm. Deux onglets essentiels : Apps et Grains

Apps va vous permettre d’installer les applications que vous souhaitez (toujours en 1 clic). Ensuite lorsque vous voulez une instance, il va vous créer des grains. Par exemple, vous voulez travailler sur plusieurs projets WordPress, Sandstorm va vous créer 2 grains complètement indépendants. Donc si un des deux dysfonctionne à cause d’un mauvais plugin, cela n’affectera pas le deuxième. Je trouve cela vraiment intéressant, car on peut tester ce que l’on veut sans toucher au reste.

Pour faire tourner Sandstorm, vous aurez besoin d’un serveur Linux 64Bit (connecté à Internet) et de 2 Go de RAM.

sandstorm.io vous propose également des plans pour l’hébergement, dans le cas où vous n’avez pas de serveur dédié.

Free Basic Power User
0$ 9$/mois 24$/mois
stockage = 200Mo stockage = 10Go stockage = 100Go
limité à 5 grains grains illimité grains illimité

 

Voici le lien pour voir Sandstorm. Vous pouvez le tester en live sur la plateforme :

https://sandstorm.io/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.